Tout savoir sur l’assurance solde restant dû

Puisque personne n’est en mesure de prédire l’avenir, il est toujours préférable d’adopter les bons gestes pour préserver l’avenir financier de votre foyer. L’assurance solde restant dû est une des meilleures mesures de sécurité financières qui vous permettent d’offir un avenir meilleur à vos héritiers, même lorsque vous ne serez plus parmi des leurs. En effet, si vous avez souscrit à un prêt et que vous ne souhaitez pas que votre famille endosse la charge de vos dettes après votre décès, ce type d’assurance est ce qu’il vous faut. Il permet de rembourser une partie, ou même la totalité de vos dettes si vous veniez à mourir. Alors, en quoi consiste vraiment cette opération bancaire, et qu’apporte-t-il réellement à votre vie familiale et financière ?

En quoi consiste l’assurance solde restant dû ?

En France, un individu a au moins une fois dans sa vie recours à une opération de crédit, ceci pour diverses raisons. Il peut s’agir d’un prêt personnel, d’un crédit auto, d’un prêt immobilier, ou d’un crédit à la consommation. La somme du crédit contracté peut également varier en conséquence, mais dans tous les cas, le bénéficiaire se doit d’honorer les mensualités jusqu’au dernier centime. Mais parfois, le cours de la vie ne se passe pas réellement comme on se l’imagine, et il arrive qu’un accident survienne et que nous laissons derrière nous des œuvres inachevées, mais également des dettes. L’assurance solde restant dû ; également connu sous l’abréviation d’ASRD ; est un dispositif de sécurité financier qui aide justement à couvrir ce genre de litige, en protégeant à la fois l’intérêt de la famille de l’emprunteur ainsi que de sa banque. Cependant, il ne s’agit pas pour autant d’une opération obligatoire, bien que conseillé lors d’une souscription à un crédit.

Quels sont les options possibles pour l’assurance solde restant dû ?

La souscription d’une assurance solde restant dû doit tout naturellement passer par une expertise du profil de l’intéressé. Différents paramètres sont pris en compte afin de déterminer les conditions dans lesquelles le dossier sera mis en place. On étudie entre autres la situation financière du demandeur, son âge, ses conditions physiques et son état de santé. Il peut ensuite choisir en fonction de ses capacités financières la proportion que prendra son ASRD.

  • Une ASRD couverte à 50/50 se définit par un remboursement de 50% du crédit par l’emprunteur pendant la durée de son contrat de prêt. S’il vient à décéder, ses proches continueront à payer les mensualités durant le reste du contrat, et l’assurance se chargera du paiement du 50% restant.
  • Une ASRD couverte à 100% garantit la prise en charge intégrale du remboursement des dettes par l’assurance après le décès de l’emprunteur. Ses proches n’auront donc plus rien à payer au cas ou celui-ci venait à mourir durant son contrat de prêt.
  • Une ASRD avec couverture personnalisée découle d’une négociation entre l’emprunteur et son assureur.

Par ailleurs, le demandeur a éventuellement la possibilité de choisir le mode de paiement des primes de son ASRD. Toujours en fonction de ses moyens, il peut choisir entre un règlement de prime unique ou annuelle. Soit, en première et unique tranche en début de la souscription, ou sous forme de règlement annuel pendant la durée du contrat.

Voir également : L’assurance de pret en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *