La place des rites funéraires dans notre vie

Les rites funéraires ont toujours été présents dans la vie des hommes. Cela même dès l’apparition des premiers humains au monde. Ce sont des gestes entrepris pour plusieurs raisons et qui ont une grande importance. Pour mieux comprendre, nous en allons voir les fonctions et les caractéristiques de ces rites funéraires.

Définition des rites funéraires

Les rites funéraires sont des procédés symboliques qui marquent la fin de la vie d’une personne. C’est-à-dire que l’on aborde la mort de quelqu’un avec des gestes et des mots spécifiques face à sa disparition.

Les rites funéraires sont un automatisme pour la majorité groupes sociaux. En d’autres termes, dès que la mort surgit, un mécanisme ordonné se déclenche instinctivement de cet instant jusqu’à la séparation définitive avec le corps du défunt.

Fonctions

Les rites funéraires ont plusieurs fonctions. Celles-ci sont autant pour les morts que pour les vivants.

Pour les morts

Pour le défunt, les rites funéraires permettent avant tout de lui rendre un dernier hommage. Un évènement au cours duquel les vivants se remémorent tous ce qu’il a accompli de son vivant.

Ces rites funéraires marquent la séparation avec une personne décédée. Ce qui veut dire que c’est un moment qui lui est réservé. Il se retrouve pour la dernière fois au centre de l’attention. Un moment où toutes les personnes qui l’ont côtoyée se rassemblent à son honneur.

Pour ceux qui croient à la vie après la mort, les rites funéraires sont un moyen de purifier le défunt. Cela lui permettra d’accéder à l’au-delà propre et prêt pour un nouveau départ. En d’autres termes c’est un moyen de demander aux divinités d’accepter son âme.

Enfin, ils permettent de réaliser les dernières volontés de la personne disparue. Cela se traduit par la mise en œuvre de ses souhaits lorsque la mort viendra le chercher. Par exemple, il peut vouloir être enterré ou incinéré, suivre des rituels spécifiques, le choix de conserver les cendres dans un colombarium individuel ou spécifier un endroit en particulier pour la cérémonie.

Pour les vivants

Pour les vivants les rites funéraires ont pour première fonction de rompre la routine. Sans cela, la vie pourrait se passer comme tous les jours sans se soucier de l’évènement triste. Ils seront donc transportés pendant quelques jours physiquement et psychiquement dans un tout autre univers. Celui de la disparition pour toujours d’une personne.

Être séparé d’une personne peut se manifester de plusieurs façons. Par exemple, si elle déménage loin de nous, on ne la voit plus. Cependant, la mort est différente. Il s’agit ici d’un adieu et non d’un au revoir. Les rites funéraires marquent donc le fait que l’on ne reverra plus jamais cette personne.

La séparation devra ensuite être remplacée par la mémoire. Ce qui veut dire que le défunt doit être au cœur des souvenirs de chacun. Symboliquement, cela peut s’interpréter par une vie après la mort de la personne décédée à travers la mémoire de ceux qui lui sont proches.

Les rites funéraires marquent également la communion et l’unité. Une opportunité de montrer à la famille proche du défunt qu’ils ne sont pas seuls dans cette épreuve douloureuse.

Caractéristiques

Une fois mort, le corps du défunt est préparé pour les obsèques. Il est nettoyé, purifié et habillé pour être présentable pour la suite des rites funéraires.

Son corps sera ensuite exposé dans un cercueil dans son foyer ou dans un funérarium. C’est à ce moment que ceux qui le veulent peuvent présenter leurs condoléances à la famille du défunt.

Généralement, une cérémonie est donnée à l’honneur de la personne disparue. Par exemple, on emmène la dépouille à l’église pour les Chrétiens. Par ailleurs, il existe des liturgies spécifiques pour ces évènements.

Enfin, on procède à l’enterrement ou à la crémation du corps. Ici encore des gestes symboliques et sacrés sont entrepris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *