Indémodable tendance, le pull marin surmonte les temps et les hivers

Indémodable tendance hivernale, le pull marin est toujours dans l’air du temps et ne subit jamais d’impopularité. Uniforme de travail des marins jadis, la marinière, ou le “tricot rayé” a d’abord traversé les tempêtes puis … les temps. Cet habit s’est vite démocratisé auprès du grand public pour devenir une tendance de mode, voire une pièce maîtresse de son dressing.

Depuis le XVIIIe siècle, après les militaires, les marques de mode n’ont cessé de s’emparer à tour de rôle de la marinière pour y apporter chacune une touche d’originalité et de style. De quoi permettre à cet habit de faire son come-back … ou de ne jamais se faire oublier. Vous voulez avoir un look tendance ? La marinière est le vêtement idéal. A coup sur.

Les rayures remontent à loin …

Telle est sans doute la particularité de la marinière: à la mode depuis des décennies … voir presque deux siècles. Ce tricot, qui désignait au début du 19e siècle des chausses, décrivait par la suite le maillot de corps rayé des marins. Les rayures servaient à la base à mieux repérer les marins tombés en mer. Entre temps, les vêtements rayés caractérisaient les marginaux de la société, dont les marins faisaient partie.

Unisexe, la marinière désignait également un vêtement féminin à rayures qui couvrait le corps du buste à la taille ou aux genoux.

Ce n’est qu’en 1959 que cet habit devient la tenue officielle du matelot de la marine française. Le vêtement devient ainsi régulé et doit comporter 21 rayures blanches, chacune deux fois plus large que les 20 à 21 rayures bleu indigo.

Le style authentique exigeait ainsi 20 rayures bleu indigo sur le torse et le dos, larges de dix millimètres, espacées de vingt millimètres. Sur les manches, les quatorze rayures bleues espacées de vingt millimètres étaient de mises. C’était sans compter sur l’avènement de la mode.

Les inspirations se déchaînent

C’est pendant la Première Guerre mondiale que la marinière devient peu à peu un “habit civil”. La maison Coco Chanel était la première à s’inspirer des marins locaux pour lancer une marinière avec des manches courtes. C’est le début des “infractions” des règles que la marine française a fixé un demi-siècle plus tôt.

En effet, cette tenue frenchie s’est depuis déclinée en plusieurs styles, selon les matières, les couleurs, les rayures … et les saisons. Des marques comme Royal Mer se sont ainsi mises à proposer des pulls marins en laine pour le froid hivernal, avec ou sans encolures. Les rayures tantôt larges tantôt fines remplissaient également les t-shirts et autres tricots, avec des cols gansés ou chemisiers et teintés de bleu.

Les touches originales ou classiques, subtiles ou extravagantes, se sont ainsi succédées sur le pull marin, amincissant parfois les rayures ou supprimant le bandes blanches au profit d’une autre couleur. Quelle que soit le modèle, la marinière n’est jamais un fashion faux pas.

Un classique indémodable

Avec ses rayures, le pull marin a tendance à élargir la silhouette des carrures fines. Les personnes les plus grandes pourront opter pour des pulls à rayures espacées et larges tandis que les physiques élancés iront mieux entre des rayures resserrées et fines.

La marinière reste un incontournable dans les garde robe ou qu’elle soit plus que jamais a la mode en toute saison. Confectionnée à l’origine pour lutter contre froid et les vents en mer sous un caban avec un jean, la marinière, en coton, symbolise également la légèreté en été par-dessus un bermuda ou un pantalon en toile. De quoi se maintenir ces dernières années parmi les tendances en hiver et en été.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *