Le chien guide : une véritable aide pour les personnes atteintes d’un handicap visuel

La France compte environ 1.500.000 personnes atteintes d’une déficience visuelle. Les malvoyants ou les non-voyants ont souvent du mal à se déplacer au quotidien pour faire les courses ou  rendre visite à un proche. C’est pourquoi, ils ont besoin d’assistance pour les aider à détecter les dangers potentiels. Pour ce faire, si certains ont fait le choix de s’équiper d’une canne blanche, d’autres ont décidé d’adopter un chien guide.

Les chiens guides : de véritables compagnons pour les personnes malvoyantes et les non-voyants

Les personnes atteintes d’une déficience visuelle peuvent se déplacer en toute autonomie  dans les lieux qui leur sont familiers comme  leurs quartiers  ou les arrêts des transports en commun qu’elles fréquentent régulièrement. Seulement, elles sont souvent confrontées aux risques d’accidents, car elles ne peuvent pas voir les obstacles ou prévenir les dangers. La canne blanche peut éventuellement  les aider, mais cet accessoire n’est pas suffisant compte tenu du fait qu’il ne donne pas d’indication ou n’offre pas une assistance.

C’est pourquoi, la plupart des malvoyants font le choix d’adopter un chien guide d’aveugle. Grâce à ce compagnon canin, ils profitent de plus de sécurité durant leur trajet. Étant spécialement dressés pour assister les personnes aveugles, ces chiens seront capables d’éviter les obstacles et de prévenir leur maître en cas de danger. En outre, depuis 2016, ces animaux sont acceptés dans tous les lieux ouverts au public sans facturation supplémentaire, ni muselière. Dans ce contexte, ceux qui en ont besoin peuvent regagner de l’autonomie au quotidien.

Soutenir les associations pour permettre aux handicapés visuels d’avoir un chien d’aveugle

Bien que de nombreuses personnes atteintes d’une déficience visuelle éprouvent le besoin de se faire assister par un chien d’aveugle, il leur est parfois difficile d’en adopter un. En effet, les animaux parfaitement  dressés sont encore rares en France compte tenu du fait que le dressage est long et surtout coûteux. Or, ces compagnons canins sont confiés gratuitement aux non-voyants et aux malvoyants par les associations. Ces structures se chargent ainsi de la formation des chiots dès leur huitième semaine. Afin de financer les activités de dressage de ces derniers, l’aide de tout un chacun est vivement sollicitée. Tout le monde peut faire une donation ou un legs en ligne. Cela sera essentiel pour soutenir une association de chiens guides d’aveugles.

La première étape de l’éducation comprendra la socialisation et l’apprentissage des premières notions d’obéissance. À un an, le chien sera pris en charge par un moniteur qui va lui inculquer toutes les leçons d’assistance aux handicapés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *