Quelle base de données pour une prospection B2C ?

La prospection est aujourd’hui une étape obligée pour toute entreprise en quête de croissance. Pour se démarquer, chacune d’entre elles se munit des meilleures armes pour mener cette lourde de tâche. En effet, pour soutenir une prospection et plus précisément toutes les opérations marketing visant à attirer de nouveaux clients, elles doivent recourir à des bases de données, mais pas n’importe lesquelles !

Les différents types de bases de données B2C : selon les actions de prospection

Toute opération de marketing direct, surtout la prospection, requiert une base de données adaptée à chaque type d’action.En règle générale, la prospection se fait via trois canaux : l’email, le téléphone et l’adresse postale. Ce qui fait que les sociétés spécialisées dans la vente et de l’achat de fichiers client proposent trois types de bases de données correspondant à ces trois canaux. Un fichier client coûte cher. L’acheteur doit ainsi bien évaluer quels sont ses besoins et par quels moyens veut-elle approcher ses prospects.

Choisir sa base de données selon la cible

Les entreprises voulant prospecter des particuliers peuvent choisir leurs bases de données suivant des critères de ciblage précis. Cela permet de s’adresser directement à un public susceptible de répondre positivement aux offres annoncées. Pour répondre à ces demandes, les acteurs spécialisés dans la vente et la location de ces fichiers les segmentent selon plusieurs critères au choix :

– des critères géographiques qui intéressent surtout des entreprises intervenant dans une zone géographique précise,

– des critères démographiques qui permettent de viser un genre particulier ou une tranche d’âge,

– des critères sociodémographiques qui se focalisent sur des données sociales comme le revenu, le domaine d’activité, etc.,

–des critères liés au comportement qui offrent la possibilité de déterminer les centres d’intérêt du prospect.

Les informations que tout fichier de prospection devrait contenir

Pour garantir la réussite d’une prospection B2C, une base de données client doit contenir un certain nombre d’informations qui permettront à une entreprise d’approcher le prospect de manière personnalisée. Pour ce faire, l’entreprise doit alors travailler son fichier de sorte à bien le segmenter en fonction des critères de ciblages qui sont : les données géographiques (adresse postale avec tous les détails comme le pays, la ville, le quartier…), les données démographiques (âge, sexe, situation familiale…), les données personnelles (nom, prénom, numéro de téléphone, adresse email, fax…), les données sociodémographiques (profession, niveau d’étude, salaire…).

Plus un fichier client contient d’informations, plus les possibilités d’utilisation seront nombreuses.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *