Assurance pour les nouveaux animaux de compagnie

Les nouveaux animaux de compagnie trouvent de plus en plus leur place dans les foyers français. Malheureusement ils peuvent également tomber malade et ne s’adapte pas toujours très bien à leur environnement. Les frais de vétérinaire pour un NAC coutent plus cher que ceux d’un chien ou d’un chat. www.unilia-mutuelle.fr vous en dit plus à ce sujet.

Les NAC sont très sensibles

Les NAC sont les autres animaux de compagnie qui ne sont ni chat, ni chien. Les rongeurs et les oiseaux par exemple en font partie. Ces derniers n’ont pas toujours vécu auprès des êtres humains, aussi ils peuvent s’avérer plus fragile et doivent impérativement se faire vacciner. Le type de maladie des NAC diffère généralement de celui des chiens et chats, de ce fait, les frais engendrés peuvent rapidement devenir conséquents. Les soins de préventions, tels que les vaccins, vermifuges et bilans de santé, sont différenciés des soins courants, tels que les maladies et accidents. Voilà pourquoi www.unilia-mutuelle.fr et les vétérinaires conseillent de souscrire une assurance pour animaux. De cette manière, vous pourrez être remboursé sur les frais de santé de votre boule de poils ou de plumes.

Bien se renseigner lors de l’adoption d’un NAC

Les maitres des nouveaux animaux de compagnie s’accorderont à dire que ces derniers sont beaucoup plus sensibles que les chiens et chats. Sachez que chez un vétérinaire, le type d’animal aura une réelle influence sur le prix. Cela est dû au fait que chez les NAC, le type de pathologie est assez peu courante et nécessite des soins spécifiques, donc des connaissances spécifiques. Prenons l’exemple du lapin qui est particulièrement sensible au niveau de la mâchoire. Il présente souvent des infections à cause de ses dents qui ne s’arrêtent jamais de pousser. www.unilia-mutuelle.fr vous conseille de toujours bien vous renseigner lorsque vous adoptez un NAC afin de prévenir les éventuelles maladies pouvant les toucher. Les assurances santé pour les nouveaux animaux de compagnie ne diffèrent pas énormément des mutuelles canines et félines. On retrouve pratiquement les mêmes plafonds de remboursement ainsi qu’une franchise annuelle. Y recourir vous permettra de mettre un frein sur vos dépenses.

Une assurance santé pour les NAC

Une assurance santé pour chinchilla vous permettra d’économiser une partie ou la totalité des dépenses en vétérinaires. Il en va de même pour le furet dont la santé peut s’avérer délicate. www.unilia-mutuelle.fr vous conseille de rester à distance de votre boule de poil si vous avez la grippe car, étant très sensible, il aura de fortes chances de l’attraper également. Le lapin compte parmi les espèces les plus fragiles. Pour ce qui est du perroquet, nombreux sont les parasites qui peuvent menacer sa santé. Pour les nouveaux animaux de compagnie qui viennent d’être cités, il n’est généralement pas difficile de trouver une assurance adéquate. Pour ce qui est des animaux plus exotiques tels que les serpents et lézards, dénicher la bonne assurance sera plus compliqué. Autre petit conseil : veillez à bien vous renseigner concernant l’âge limite de votre animal en fonction de son espèce. En effet, à mesure que l’animal vieillit, le taux de prise en charge peut être réduit et les cotisations devenir conséquentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *