Apiculteurs : connaissez-vous la rose trémière ?

La rose trémière est l’une des plantes appréciées des abeilles et les apiculteurs qui se respectent doivent le savoir. En plus d’orner vos jardins pour ses belles fleurs, cette espèce vivace herbacée est aussi une alliée de l’apiculture pour sa qualité nectarifère. C’est une excellente plante pour nourrir toute une colonie.

Rose Tremiere

La rose trémière et les apiculteurs, une complicité inédite !

Avec ses 60 espèces recensées dont les plus connues sont le chater double, majorette, summer carnival, papaver dubium et autres, la rose trémière est une plante aux multiples noms également : passe-rose, rose papale, alcée rose, primerose…

Originaire d’Asie, elle supporte bien la météo de France et abonde dans la région de Normandie en ayant une floraison plus longue entre avril et septembre.

Les professionnels de l’apiculture de cette région en ont fait leur associée, car cette plante est très réputée pour être une plante mellifère, d’ailleurs, elle est inscrite dans la longue liste des plantes qui favorisent la pérennité des abeilles.

Une des rares plantes dont la floraison se passe en été, entre juin et septembre, elle assure la nourriture de ces insectes acteurs de la pollinisation et fabricants de miel.

Les variétés les plus intéressantes

Famille des malvacées, elle se plante facilement dans les régions du nord de Franc comme dans celles au bord de la mer.

Pour obtenir de belles fleurs assurant de bons pollens et de bons nectars, il est conseillé de choisir l’Alcea Rosea « Chater’s Double » offrant des pompons doubles blancs, jaunes, roses, rouges ou pourpres.

L’Alcea Rosea « Summer Carnival » est aussi une variété à sélectionner pour ses fleurs doubles.

En bon professionnel de l’apiculture, cultivez cette plante !

Réputée pour son caractère mellifère, la rose trémière aide les apiculteurs à garder leurs essaims et à les nourrir pendant la saison chaude. Cette plante vivace fleurit une ou deux fois dans l’année.

Riche en nectar, elle est une des meilleures plantes mellifères et il est fortement conseillé aux débutants comme aux professionnels de l’apiculture de les cultiver auprès de leurs ruches. Le nectar, premier composant de miel, est abondant dans les fleurs de la rose trémière. Se déclinant en coupe ou en pompon, elle donne de grandes fleurs simples ou doubles.

Pour la plantation, on peut la commencer en mois de mars pour s’étendre jusqu’en septembre. Elle se fera en pleine terre, ce qui est intéressant pour une cohabitation avec les ruches. La floraison, quant à elle, se passe de juin en septembre.

Préférée des insectes butineurs, son abondance en nectar font vivre les ouvrières, cette classe d’abeilles qui font marcher la production de miel. Cette symbiose entre les fleurs et les abeilles permet d’obtenir du miel de qualité et de quantité important.

Pour utiliser la cire en apiculture, lisez aussi notre article dédié : Utiliser la cire en apiculture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *