Aperçu sur les outils indispensables pour le contrôle qualité d’une surface

La métrologie est la discipline qui étudie les différents aspects de la mesure. Elle est utile dans pratiquement  tous  les secteurs. Mais seule, l’une de ses sous-branches, la métrologie dimensionnelle qui  intéresse les professionnels. Les industriels usent des découvertes dans ce domaine pour contrôler la qualité d’une surface donnée. Il existe ainsi un ensemble d’outillages permettant d’évaluer la micro-géométrie. En tête de liste se trouve le profilomètre.

Le profilomètre à balayage : le modèle le plus répandu

Le profilomètre est un instrument de précision servant au contrôle qualité d’une surface. Il scrute donc en quelque sorte les irrégularités de manière méticuleuse. Tout le travail se fait à échelle nanométrique. En effet, les saillies ne sont pas détectables aux touchés. Ce dispositif servira à perfectionner la finition.

On trouve ainsi deux catégories de rugosimètre. Les plus récents fonctionnent avec un système optique qui ne nécessite aucun contact avec la matière à analyser. En effet, le modèle le plus abordable est équipé d’un capteur qui collecte les données en effectuant  un balayage de la zone à profiler. Cela est possible grâce à une pointe confocale de type chromatique. Puisqu’elle exploite la réflexion de la lumière, cette variante offre rapidité et précision. Et au vu de son potentiel impressionnant, certaines entreprises l’utilisent dans d’autres domaines comme l’analyse des débris spatiaux.

Opter pour une variante classique ou plus moderne

Le système à balayage optique présente quelques inconvénients qui peuvent fausser tout le profilage. Dans ce cas, il suffit de se tourner vers une machine plus performante qui est le rugosimètre matriciel. Celui-ci permet de mesurer la rugosité des surfaces grâce à une caméra CDD. Cette dernière va découper la surface en petits rectangles qu’elle va analyser un à un. Une unité centrale va par la suite tout transcrire en information exploitable. Il faudra quand même souligner que ce type d’appareils s’adresse à des personnes habituées à le manipuler.

Heureusement, il est toujours possible de se procurer des profilomètres à contact classiques. Ce sont les plus anciens modèles. Ils sont  pourvus d’un stylet ayant une pointe en diamant. Pour détecter les saillies, ils frôlent  l’ensemble de la surface. Il est conseillé de les  manier avec précaution pour éviter ainsi qu’ils  détériorent le matériau à analyser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *