Acquérir une pharmacie : tous les points à connaître

Bon nombre de pharmaciens fraîchement diplômés souhaitent ouvrir leurs propres officines. Peu d’entre eux parviennent à exaucer ce souhait. Effectivement, la création de ce type d’établissement est particulièrement ardue. Voilà pourquoi les intéressés doivent plutôt acquérir une pharmacie existante. Bien que cette solution évite les complications, il faudra tout de même suivre une longue procédure pour mener à bien son projet. Voici justement l’essentiel à savoir à ce sujet.

Comprendre les difficultés à surmonter pour ouvrir une pharmacie

Une pharmacie n’est pas un fonds de commerce ordinaire. Chacune d’elle permet à la population locale d’avoir à sa disposition un dépôt de médicaments. Les autorités sanitaires ainsi que les préfectures s’assurent que ces établissements répondent parfaitement aux besoins d’une zone géographique précise. Par conséquent, la création d’une officine est particulièrement règlementée. À vrai dire, les pharmaciens ont rarement la chance de s’installer dans des agglomérations densément peuplées. Ce faisant, se lancer dans la vente de médicaments dans des localités assez reculées peut menacer la pérennité de ce type d’activité.

Pour remédier à cette situation, les principaux concernés doivent plutôt rechercher une pharmacie à vendre. En privilégiant l’acquisition d’un tel fonds de commerce, le pharmacien pourra s’implanter dans la ville de son choix. D’ailleurs, ce marché garde un certain dynamisme malgré les aléas. Au cours de ces vingt dernières années, le nombre de transactions reste relativement stable avec en moyenne 1 200 mutations par an.

Les acquéreurs peuvent dénicher des annonces assez diversifiées. À vrai dire, de nombreux pharmaciens partent à la retraite chaque année et doivent donc céder leurs officines. Ce phénomène contribue à renouveler les offres sur le marché. Par conséquent, les acheteurs pourront certainement s’installer dans la région de leur choix. Malgré tout, il est vivement conseillé de se renseigner sur la procédure à suivre avant de se lancer dans un tel projet.

L’essentiel à savoir sur la procédure à suivre

L’achat d’une pharmacie est également encadré par la loi. Le vendeur tout comme l’acquéreur sont tenus de respecter une procédure spécifique. Avant toute chose, le propriétaire a l’obligation d’annoncer à ses employés son projet. De cette façon, ces derniers pourront éventuellement soumettre une offre. Cette proposition devra être étudiée en priorité par le pharmacien. Dans tous les cas, l’acheteur et le vendeur devront trouver un terrain d’entente avant d’établir un compromis de vente.

Par la suite, les deux parties devront rassembler tous les documents nécessaires à la signature d’un premier acte de cession. C’est généralement à cette occasion que l’acquérant cherche un moyen permettant de financer cette acquisition. Il s’agit la plupart du temps de négocier un crédit auprès d’une banque. Une fois tous ces détails sont réglés, les principaux concernés pourront enfin préparer le dossier à soumettre à l’ordre des pharmaciens. Un conseil préfectoral se penchera également sur les documents fournis. Le transfert de propriété aura uniquement lieu si ces deux entités donnent un avis favorable à cette transaction.

Toutes ces démarches prennent en moyenne 6 mois. Bénéficier de conseil pharmacien évitera d’éventuelles complications. Pour cela, il suffit de contacter un notaire spécialisé dans la cession d’officine. En plus de guider pas à pas les deux parties, ce spécialiste pourra éventuellement réaliser des études prévisionnelles pour le cédant ou négocier avec le vendeur pour le compte de l’acquéreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *